par Julien 

Quelle puissance choisir pour un vélo de route électrique ?

0 Commentaires

cycliste sur vélo route électrique

Vous souhaitez acquérir un vélo de route électrique ? Il en existe sur le marché une gamme variée de sorte à vous permettre de faire votre choix. Mais pour éviter des mauvaises surprises, vous devez connaître la bonne puissance. Voici des indications pour vous aider dans ce sens.

Quelle est la bonne puissance en ce qui concerne le moteur ?

En Europe, la réglementation fixe la puissance mécanique nominale du moteur du vélo de route électrique à 250W. C'est d'ailleurs ce qui explique le fait que la plupart des modèles vendus est équipée de moteurs de puissance 250 watts. En réalité, la loi fait référence à une puissance dite mécanique, ce qui équivaut en principe compte tenu d'un rendement entre 70 et 80%, à une puissance nominale électrique de 300 à 350W. Mais on trouve parfois mais rarement des moteurs de vélo de route électrique pourvue d'une puissance inférieure avec faibles batteries à faibles coûts.

vae distance

En effet, on entend par puissance nominale, la puissance à laquelle le moteur de la bicyclette électrique fonctionne sans monter en température. Un vélo électrique de route de bonne puissance peut rouler à une vitesse de 25 km/h sur un circuit plat sans vent contraire et sans surpoids. Par ailleurs, un moteur d'une puissance nominale de 250W peut absorber théoriquement une puissance estimée entre 2,5 et 4 fois sa valeur nominale en continu lors d'efforts importants. En chiffres, cela donne une marge située entre 650W et environ 1000W électriques.

Quelle est la bonne puissance s'agissant du contrôleur ?

contrôleur

Après le moteur, le deuxième élément qui définit la puissance d'un vélo de route électrique est le contrôleur. Il représente le cerveau électronique qui pilote le vélo. Sa puissance de sortie est donc une donnée importante. Celle-ci s'exprime en général en Ampères.

Pour piloter un moteur de 250W, il existe différentes puissances de contrôleurs dont les valeurs varient entre 10 et 30A. Pour mieux comprendre, voici quelques exemples :

  • moteur de 360W avec un contrôleur de 10A .
  • puissance moteur de 468W avec un contrôleur de 13A .
  • moteur de 540W avec un contrôleur de 15A (cas le plus fréquent) .
  • moteur de puissance 648W avec un contrôleur de 18A .
  • moteurs de puissance respectives 720W, 900W et 1080W avec des contrôleurs de valeurs respectives 20A, 25A et 30A.

Sur le marché, de nombreuses marques de vélos route électriques de route proposent contrôleurs 15 Ampères (donc 540W maximum). Avec cette valeur, vous disposez de la puissance nécessaire et suffisante pour rouler sur toutes les routes. Mais il existe des contrôleurs plus puissants qui vous aideront à arpenter plus facilement les parcours plus sportifs ou encore extrêmes.

Quid du couple moteur ?

L’un des éléments importants du dispositif du vélo de route électrique est le couple moteur exprimé en nanomètre (Nm). C'est lui qui va donner la "force" au moteur. Plus la valeur du couple moteur est élevé et plus votre vélo aura de la force et de la puissance. Les couples moteur actuels proposent des valeurs situées entre 15 et 85 Nm.

couple moteur

Quelle est la bonne puissance pour la batterie ?

Le troisième élément, et pas des moindres qui intervient également dans la puissance du vélo de route électrique n’est rien d’autre que sa batterie. Celle-ci doit disposer de performances suffisantes pour fournir une bonne puissance qui corresponde à celle du contrôleur. La plupart des engins à 2 roues électriques embarque des batteries en lithium. Pour durer dans le temps, celles-ci doivent fonctionner avec une intensité de décharge inférieure ou égale à 1 fois leurs capacités (1C). Pour illustration, une batterie de 10Ah a pour intensité "1C" 10A, et pour un accumulateur de 15Ah, l'intensité "1C" sera de 15A.

batterie

Si votre vélo électrique de route dispose d’un contrôleur de 15A, il faut une batterie d'une puissance a minima de 15Ah. Si la batterie n'offre en revanche que 10Ah, elle fournira tout de même les 15A au contrôleur. Seulement, elle fonctionnera désormais avec une décharge de 1,5C. Mais en se déchargeant à une intensité de 1,5C, la batterie perdra en longévité et sa durée sera réduite.

En réalité, de nombreux fabricants s’accordent sur le fait qu'une décharge égale ou inférieure à 1C garantit une longévité optimale. Mais par souci de confidentialité, les entreprises fournissent peu d'informations concernant l'incidence des décharges supérieures à 1C sur la longévité des batteries. Et si l’on se réfère aux caractéristiques présentées par de nombreux fabricants, une consommation moyenne de 1,5 à 2C diminuerait la durée de vie de la batterie de 20 à 30%. Ainsi, quand le constructeur annonce une longévité comprise entre 400 et 600 cycles, l’on peut en déduire que les 600 cycles représentent le maximum dans le cadre d'une décharge de 1C. En revanche, les 400 cycles constitueraient un seuil minimal dans le cadre d'une décharge moyenne de 1,5 à 2C.

En règle générale, une batterie au Lithium supporte une décharge maximale estimée à 1,5 voire 2 fois sa capacité (2C) en continu. Elle est capable d’endosser une décharge équivalent à 3 fois sa capacité (3C) pendant 15 à 30 secondes. Avec une coupure immédiate à 50A, une batterie supporte jusqu'à 5 fois sa capacité (5C), ce qui représente une décharge qui dépasse les possibilités du moteur. Pour rappel, un moteur de 250W autorise entre 18 et 20A en continu et environ 30A en crête.

Par ailleurs, avec un contrôleur de 15A, à l'exception des cas d’anomalie de fonctionnement ou de court-circuit, ces limites ne sont quasiment jamais atteintes. Avec un contrôleur de 20A et une batterie de 10Ah, le seuil de 2C pourrait être atteint. Dans le cas d’espèce, il vaut mieux choisir une capacité supérieure de batterie.

Bon à savoir !

Pour protéger les batteries au Lithium des dommages liés aux variations de tension, les fabricants installent des circuits électroniques appelés BMS (Battery Management System) qui suspendent automatiquement l'alimentation.

Revenons à l'autonomie du vélo électrique de route. En effet, elle dépend de la capacité de la batterie, de la masse corporelle du cycliste et enfin du type de parcours (plus ou moins vallonné). Un engin électrique à 2 roues consomme en moyenne 7Wh par km lorsque les conditions d'utilisation sont raisonnables et qu’il n’y a ni de fortes côtes ni de surpoids.

Toutefois, avec une capacité de 400Wh, un vélo électrique d'une consommation de 7Wh par km aura une autonomie de 57 km, contre 40km si elle absorbe 10Wh par km. Ainsi, on remarque que plus la capacité de la batterie est grande, plus importante sera son autonomie.

Quel choix de puissance de vélo électrique faire pour quelle utilisation ?

Le choix de la puissance du vélo électrique de route est étroitement lié à l'utilisation envisagée. Mais dans tous les cas, vous devez vous assurer que la capacité batterie est adaptée à la puissance du contrôleur. Si ces inquiétudes sont levées, voici quelques indications pour mieux identifier la bonne puissance en fonction de l’utilisation.

Parcours à faibles pentes en milieu urbain

vae urbain

Pour une utilisation régulière en milieu urbain sur des parcours plats et faiblement vallonnés, un vélo électrique de route d'une puissance de 540W (36V et un contrôleur de15A) peut suffire à faire vos courses. Cependant, vous devez veiller à ce que la puissance de la batterie soit comprise entre 360 et 540Wh.

Parcours vallonnés à fortes côtes

Pour une utilisation sur un circuit vallonné, un vélo électrique de route d’une puissance de 540 à 650W (36V et un contrôleur de15 à 18A) avec une batterie de 540 à 650Wh est recommandée. Cette configuration s’adapte également au cyclotourisme. Bien évidemment, vous devez disposer d’une batterie d’une capacité plus élevée pour optimiser l'autonomie.

forte cote

Parcours en montagne

vtc col

Pour une utilisation en montagne ou pour le franchissement d'un col, le moteur du vélo électrique de route devra supporter en continu une forte puissance tout au long de la montée. Dans cette configuration, la puissance maximale de l’engin électrique à 2 roues doit se situer entre 650 et 720W (36V et un contrôleur de 18 ou 20A) pour offrir un confort. Cette valeur représente la limite maximale autorisée en continu par un moteur de 250W, avec une capacité batterie de 650 à 720Wh (18 à 20Ah). Il est aussi recommandé de disposer d’un couple moteur élevé de puissance 80Nm. C'est également l'idéal pour ceux qui recherche la performance avec un vélo route électrique carbone par exemple.

En définitive, la bonne puissance pour un vélo électrique de route est de 250W en référence à la législation européenne. Avec ce type d'engin à 2 roues, le cycliste peut se passer d'une assurance et même du port de casque.

A propos

Julien

Je suis Julien, passionné de vélos de route. J'ai décidé de créer ce site pour partager mes expériences sur le gravel et vélo de route électrique.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}